Suivre ce blog

Kabylie : Lemsella 1993

Rams.gif

Photo : Binor-Tah'art

En août 1993, l'Association Culturelle Tighilt, du village "Lemsella", avec les moyens du bord, ont édité le N° (0) du journal "ASALAS". Quelques pages, que j'aurai l'ocasion de publier un jour sur ce site. Les agraffes du numéro que j'ai en ma possession sont toutes rouillées ! Qu'à celà ne tienne...Dans l'une des page de ce petit journal, j'ai retrouvé un petit poème composé par l'un des personnages le plus plus discret du village. Je ne mentionnerai d'ailleurs que ses initiales dans cet article : R.B. J'aurais bien aimé vous parler de l'auteur, mais je respecte son caractère réservé et son anonymat. En revanche, je publie son petit poème-réflexion pour lui rendre hommage en espérant qu'il ne m'en voudra pas trop pour ce sacrilège !


Comment on a tué la culture?...Pour la revivre, il faut

Unir la jeunesse, les esprits, déployer les efforts à

La recherche de la vérité,l'histoire du pays,

Tuée par les mensonges du régime qui a

Utilisé toutes ses forces, ses armes, ses tortures, ses prisons, ses

Recoins pour chercher la vérité, l'histoire, notre langue,

Ecrivez, décrivez, peignez les images, les paysages, dessinez,

[L'histoire, la vérité de notre pays : l'Algérie.

 

  Signé : B.O

N/B : Vous l'avez sans doute remarqué, les lettres initiales (à chanque ligne) forment au final un mot "caché" : Culture.

 

chikdene 05/12/2011 00:55


pour moi c un breuvage, connaissant le personnage à ma façon, je lui d'abord témoigner du respect pour le fait qu'il était l'un des premiers bacheliers du village.


chez lui on retrouve cette modeste très modeste, et parfois désarmante. et son poème fait plaisir à lire.


tu exhumes des choses sincèrement grandes par leur simplicité.


merci tah

Tah'art © 2014 -  Hébergé par Overblog